Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI)

Le PLUI est un document d’urbanisme qui, à l’échelle d’un groupement de communes, étudie le fonctionnement et les enjeux du territoire, construit un projet de développement durable et le formalise dans des règles d’utilisation du sol.

La Commune d’Aire sur l’Adour est dotée d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal depuis janvier 2020, ce document est applicable à l’ensemble des 22 communes du territoire.

Le plan de zonage

Il s’agit d’un document graphique délimitant les différentes zones et secteurs du territoire.

Visionneuse du PLUI (cliquez sur l’image ci-dessous)

 

 

 

 

 

 

Zone UC, zone urbaine de centralité se composant d’un :

  • secteur UCca correspondant au centre ancien d’Aire sur l’Adour à caractère principaux d’habitat, d’activités commerciales et de services
  • secteur UCeca correspondant aux extensions du centre ancien d’Aire sur l’Adour à caractère principaux d’habitat, d’activités commerciales et de services
  • secteur UCp correspondant aux secteurs d’habitat contemporain à dominante pavillonnaire
  • secteur UCp# correspondant aux secteurs d’habitat contemporain à dominante pavillonnaire dans lesquels les commerces et activités de service sont interdits

Règlement UC

Zone UH, zone urbaine de hameau à caractère principal d’habitat pavillonnaire correspondant aux quartiers qui ne sont pas en continuité avec les centralités

Règlement UH

Zone US, zone urbaine spécialisée se composant d’un

  • secteur USa correspondant à l’aérodrome et destiné aux activités liées à l’aéronautique
  • secteur USec destiné aux équipements collectifs
  • secteur USae destiné aux activités économiques
  • secteur USht destiné aux hébergements touristiques
  • secteur USsl destiné aux activités de sport et de loisirs
  • secteur USth destiné aux activités de thermalisme

Règlement US

Zone AU, zone à urbaniser se composant d’un :

  • secteur AUh1 correspondant aux terrains affectés à l’urbanisation organisée à caractère principal d’habitat
  • secteur AUh1a correspondant aux terrains affectés à l’urbanisation organisée à caractère principal d’habitat non desservis par l’assainissement collectif
  • secteur AUh2 correspondant aux terrains insuffisamment équipés destinés à l’urbanisation à long terme par le biais d’une modification du PLU

Règlement AU

Zone A, espaces à protéger en raison de la valeur agricole des sols avec un :

  • secteur Ah correspondant aux secteurs de taille et de capacité d’accueil limités à caractère principal d’habitat situés en zone agricole
  • secteur Aae correspondant aux secteurs de taille et de capacité d’accueil limités à caractère principal d’activités économiques situés en zone agricole
  • secteur ACe correspondant aux centres équestres existants
  • secteur Ap correspondant à des sols à fort potentiel agronomique et sensibles sur le plan du paysage qu’il convient de protéger de toute construction

Règlement A

Zone N, espaces naturels et forestiers à protéger en raison, soit des risques naturels, soit de la qualité des sites et paysages ou de l’intérêt écologique des milieux avec un :

  • secteur Nae correspondant aux secteurs de taille et de capacité d’accueil limités à caractère principal d’activités économiques situés en zone naturelle
  • secteur Nc destiné aux carrières
  • secteur Ng correspondant aux parcours de golf
  • secteur Nh correspondant aux secteurs de taille et de capacité d’accueil limités à caractère principal d’habitat situés en zone naturelle
  • secteur Nht correspondant aux hébergements touristiques
  • secteur Np correspondant aux espaces naturels majeurs à protéger, Zone Natura 2000 des sites n° FR 7200724 ” l’Adour “, n° FR 7300889 ” Vallée de l’Adour “, n° FR 7200771 ” Coteaux du Tursan ” et des zones humides identifiées dans le cadre de l’état initial de l’environnement du PLUi
  • secteur Nsl destiné aux activités de sport et loisirs
  • secteur Nerf destiné aux installations de production d’énergie renouvelable flottantes

Règlement N

Le plan de zonage délimite aussi des secteurs particuliers, comme les espaces boisés classés ou les emplacements réservés (notamment pour la construction future d’équipements publics).